Confederation.lu

Nos actualités

Paperjam : « Nouvelles discussions en vue autour du travail le dimanche »

« C’est un élément important pour nous, trouver une solution pouvant s’appliquer à toutes les entreprises et pas seulement aux entreprises avec une convention collective », Claude Bizjak, Directeur adjoint de la clc. Début avril, les syndicats et la confédération luxembourgeoise du commerce vont se remettre autour de la table des négociations pour discuter du travail dominical. Voici un an, bien que proches d’un accord, les négociations avaient tourné court.« C’est un élément important pour nous, trouver une solution pouvant s’appliquer à toutes les entreprises et pas seulement aux entreprises avec une convention collective », Claude Bizjak, Directeur adjoint de la clc.
Début avril, les syndicats et la confédération luxembourgeoise du commerce vont se remettre autour de la table des négociations pour discuter du travail dominical. Voici un an, bien que proches d’un accord, les négociations avaient tourné court.

Il y a un an, les syndicats LCGB et OGBL étaient proches d’un accord national avec la confédération luxembourgeoise du commerce (clc) sur la question du travail le dimanche . Mais après deux mois de discussions, les négociations avaient été interrompues. La Confédération luxembourgeoise du commerce avait alors invoqué l’intransigeance de l’OGBL sur le dossier pour justifier cette rupture.
Mais le 6 avril prochain, LCGB et OGBL vont se remettre à la table des négociations avec la clc afin d’avancer sur ce dossier. Le but est d’arriver à un accord au niveau national, permettant de mieux encadrer le travail le dimanche, notamment dans le secteur du commerce.
Faute d’accord national, les syndicats ont négocié cette année individuellement des conventions collectives avec une attention particulière autour du travail dominical, notamment dans la grande distribution. La dernière en date a été signée avec Cactus sous l’impulsion du LCGB, même si l’OGBL y est majoritaire. «C’est une demande des salariés. Nous avons effectué une enquête de terrain dans le secteur et nous avons constaté que les salariés veulent travailler le dimanche afin de profiter d’une meilleure rémunération. Mais travailler seulement quatre heures n’était pas forcément l’idéal, notamment pour les frontaliers qui font les trajets pour finalement ne travailler que quatre heures. Nous avons donc pris l’initiative de négocier avec les différentes sociétés pour avancer sur ce dossier avec deux axes: le volontariat et la contrepartie financière», explique Robert Fornieri, secrétaire général adjoint du LCGB.
 

 
(Écrit par Jeremy Zabatta; Photo: Romain Gamba/Maison Moderne/Archives)
Lire l’article en entier en cliquant ici.
Consulter les articles de la clc dans la presse.

Articles à la une

Le Futur du commerce 2024
Le Futur du Commerce - galerie photo
DSC00398
Networking Commerce : « l’expérience client dans le commerce aujourd’hui »
visual_communique-presse copie
Business Pulse de mars 2024. Résultats et perspectives, merci à nos entrepreneurs !
K1024_DSC02601
Networking : Intégrer les personnes en situation de handicap dans mon entreprise - Galerie photos & vidéo
Conférence de presse Retail Report
Publication du "Retail Report 2024"

Articles récents

Le Futur du commerce 2024
Le Futur du Commerce - galerie photo
AG-Luxembourg-Confederation
Luxembourg Confederation a tenu son Assemblée Générale 2024
DSC00398
Networking Commerce : « l’expérience client dans le commerce aujourd’hui »
visual_communique-presse copie
Constitution de l’Union Commerciale « NOVA Lënster » : « Zesumme Jonglënster sinn » 
Alisa et Charlotte
4 questions à nos premières étudiantes de 2024
Article précédent
Article suivant
Confederation.lu