Confederation.lu

Nos actualités

CONNECT by clc – En coulisse Services : Les bons « e-learning », la chouette avancée

Un bon début Les bons « e-learning »Les bons « e-learning »
Un coup de pouce aux compétences numériques des salariés touchés par la crise sanitaire : c’est la substance des bons « Digital skills ». Entre le verre à moitié vide et la coupe bien remplie, le secteur des formations veut y voir un signe positif pour l’avenir.
La formation, c’est un domaine qu’elle connaît bien, Anne-Marie Scoppettuolo. À la tête de AMS Training, elle est active depuis une vingtaine d’années au Luxembourg et y ajoute son expérience du marché français. Bénéficiaire naturelle des bons de formation continue « Digital Skills », elle n’a pas agrandi les murs pour satisfaire la demande : une quinzaine de dossiers, à peine, liés à ce mécanisme d’aide post-Covid. « Je vais vous décevoir si vous voulez que je déplore le peu de volume : je trouve, au contraire, que c’est une bonne initiative. C’est la première fois que le Luxembourg fait quelque chose en la matière. Je veux voir cela comme un début. Je me suis même dit « chouette, une avancée. » Il ne faut pas s’attendre à faire du chiffre d’affaires avec ce type de produit en ce moment. »
 
Un bon début
« Chouette », c’est le même résumé en un mot qu’émet Lydia Haan-Fleurent (Feeling Formation & Coaching) : « Le ministère a émis un cadre assez normé. La demande est là, effectivement, mais elle n’a pas de quoi bouleverser le marché. Je pense, moi aussi, que c’est un bon début, que le dispositif pourrait être élargi à plus de salariés… et faire l’objet d’un forfait un peu plus appréciable que les 500 € prévus. » Les bons pour formation continue « Digital skills » s’adressent aux salariés mis en chômage partiel entre le 1er janvier et le 31 mars, et s’inscrivent dans les catégories suivantes : information, communication, création de contenus, sécurité et résolution de problèmes. Les formations ne doivent pas dépasser 16 heures. Le salarié doit donc être informé, alors que le dispositif n’a pas fait l’objet d’une débauche de publicité de la part du ministère du Travail. Il doit aussi être rompu à l’utilisation de Guichet.lu, où il retirera son bon, et sélectionnera l’organisme de formation agréé avec lequel il désire travailler.
cle
 
Lire le En coulisse Services en entier en cliquant ici.
Lire notre CONNECT by clc en entier en cliquant ici.
En savoir plus sur la FCF, en cliquant ici.

Articles à la une

DSC00398
Networking Commerce : « l’expérience client dans le commerce aujourd’hui »
visual_communique-presse copie
Business Pulse de mars 2024. Résultats et perspectives, merci à nos entrepreneurs !
K1024_DSC02601
Networking : Intégrer les personnes en situation de handicap dans mon entreprise - Galerie photos & vidéo
Conférence de presse Retail Report
Publication du "Retail Report 2024"
Job Offer Luxembourg Confederation (1)
Luxembourg Confederation recrute plusieurs profils

Articles récents

DSC00398
Networking Commerce : « l’expérience client dans le commerce aujourd’hui »
visual_communique-presse copie
Constitution de l’Union Commerciale « NOVA Lënster » : « Zesumme Jonglënster sinn » 
Alisa et Charlotte
4 questions à nos premières étudiantes de 2024
visual_communique-presse copie
Business Pulse de mars 2024. Résultats et perspectives, merci à nos entrepreneurs !
visual_communique-presse copie
Luxembourg Confederation annonce un nouveau Comité de Direction pour renforcer la représentation de ses membres
Article précédent
Article suivant
Confederation.lu